Menu Content/Inhalt
        Sélection par pays
        
(Actuellement 113 pays)

Document sans titre

Enfouissement de r?sidus p?troliers issus de l’exploitation des sables bitumineux, Fort McMurray, Alberta, Canada (57°01’ N – 111°38’ O).Brise-glace Louis-Saint-Laurent dans Resolute Bay, territoire du Nunavut, Canada (74°42’ N – 95°18’ O).For?t d’automne dans la r?gion de Charlevoix, Qu?bec, Canada (47°40’ N - 71°02’ O).
Laurentides, Province de Qu?bec, Canada (48°00’ N - 71°00’ O).For?t de Saint-Hyacinthe en Mont?r?gie, Qu?bec, Canada (45°37’N - 75°57’O).Paysage de glace, territoire du Nunavut, Canada (75°57’ N - 92°28’ O).
Brise-glace Louis-Saint-Laurent dans Resolute Bay, territoire du Nunavut, Canada (74°42’ N – 95°18’ O).Trace dans la banquise laiss?e par le brise-glace Louis Saint Laurent dans Resolute Bay, Territoire de Nunavut, Canada (76°08’ N - 96°21’ O).Brise-glace Louis-Saint-Laurent dans Resolute Bay, territoire du Nunavut, Canada (74°42’ N – 95°18’ O).
Brise-glace Louis-Saint-Laurent dans Resolute Bay, territoire du Nunavut, Canada (74°42’ N – 95°18’ O).Brise-glace Louis-Saint-Laurent dans Resolute Bay, territoire du Nunavut, Canada (74°42’ N – 95°18’ O).Brise-glace Louis-Saint-Laurent dans Resolute Bay, territoire du Nunavut, Canada (74°42’ N – 95°18’ O).
Contre-jour sur les rejets de l’exploitation des sables bitumineux d’Athabasca, Fort Mac Murray, province de l’Alberta, Canada (57°01’ N – 111°38’ O).D?p?ts de goudron dans un bassin apr?s extraction des sables bitumineux d’Athabasca, Fort Mac Murray, province d’Alberta, Canada (57°01’ N – 111°38’ O).D?p?ts de goudron dans un bassin apr?s extraction des sables bitumineux d’Athabasca, Fort Mac Murray, province d’Alberta, Canada (57°01’ N – 111°38’ O).
D?p?ts de goudron dans un bassin apr?s extraction des sables bitumineux d’Athabasca, Fort Mac Murray, province d’Alberta, Canada (57°01’ N – 111°38’ O).Extraction des sables bitumineux d’Athabasca, Fort Mac Murray, province d’Alberta, Canada (57°01’ N – 111°38’ O).Soufre dans une usine d’exploitation des sables bitumineux, Fort Mac Murray, province d’Alberta, Canada (57°03’ N - 111°38’ O).




Brise-glace Louis-Saint-Laurent dans Resolute Bay, territoire du Nunavut, Canada (74°42’ N – 95°18’ O).

Ouvrir les voies maritimes, telle est la mission des brise-glace. En service depuis 1969, le Louis-Saint-Laurent est le plus gros et le plus ancien navire de ce type en service au Canada. Grâce à sa coque renforcée, sa propulsion puissante (20 000 CV) et son étrave saillante, il avance sur la banquise qu’il fissure et brise grâce à son poids. De la baie de Baffin à la mer de Beaufort, la navigation nécessite l’usage de tels navires pour ravitailler les établissements humains situés les plus au nord. Les glaces de mer et les glaces de terre du Grand Nord sont victimes du réchauffement climatique, elles tendent à diminuer et se fragilisent de plus en plus, ce qui parfois cause la dérive de gros icebergs dangereux pour les navires. En 2007, des images satellite ont montré que le passage de Nord-Ouest était libre de glace. En 2008, pour la première fois depuis que l’on dispose de données, les passages du Nord-Ouest et du Nord-Est de l’océan Arctique se sont retrouvés simultanément libres de glace. Si le rythme actuel de fonte se poursuit, la banquise estivale pourrait disparaître avant 2020. Cependant, à terme, certains pays comme la Russie et le Canada pourraient trouver des avantages à cette disparition de la banquise. Entre autres, celui de relier plus rapidement l’Amérique, l’Europe et la Russie par les eaux hyperboréennes et, aussi, celui d’exploiter plus aisément de nouveaux espaces riches en ressources naturelles.

Si vous désirez acheter un tirage de YAB, visitez la galerie

DatsoGallery Multilingual
By Andrey Datso
Découvrez les autres travaux de  
Yann Arthus-Bertrand  
          

La totalité des photographies présentes sur ce site est à usage privé uniquement. Tous droits réservés Yann Arthus-Bertrand ©2018 yannarthusbertrand2.org