Menu Content/Inhalt
        Sélection par pays
        
(Actuellement 113 pays)

Document sans titre

La Casbah d’Alger, Algérie (36°45’ N – 3°01’ E).Campement touareg dans le désert, près de Djanet, Algérie (24°30’N - 9°30’E).Les monts du Hodna sous la neige, près de El Hammadia, Algérie (35°55’ N - 4°47’ E).
Forêt de pierres, Site de Jabbaren, Plateau du Tassili N’Ajjer, Algérie (24°28’N - 9°47’E).Grand Erg près de Djanet, Algérie (24°26’N - 09°25’E).Barrage vert à Hassi Bahbah, Algérie (35°04’N – 3°01’E).
Bidonvilles près d’Alger le long de l’Oued El Hamiz, Algérie (36°43’N - 3°14’E).Cultures dans la région de Aïn Touta, Aurès, Algérie (35°22’N – 5°52’E).Sépulture néolithique à enclos, au sud de Djanet, Tassili n’Ajjer, Algérie (24°26’N – 9°34’E).
Beni Izguen, vallée du M’Zab, Algérie (32°29’N – 3°40’E).El Atteuf, vallée du M’Zab, Algérie (32°27’ N – 3°44’ E).Irrigation près de l’oasis d’El-Oued, Algérie (33°22’N – 6°52’E).
Vallée de l’oued El Abiod, Algérie (35°05’N – 6°10’E).Récolte de pommes de terre près de l’Arba, Algérie (36°34’N – 3°08’E).Oasis de Timimoun, Algérie (34°02’N – 6°06’E).
Cigognes dans l’oasis Bordj Omar Driss, Algérie (28°09’ N - 6°51’ E).Oasis de Touggourt, Algérie (33°05’N - 06°05’E).Dunes après la pluie dans l’Erg d’Admer près de Djanet, Wilaya d’Illizi, Algérie ( 24°23’N - 9°23’E).
École à Ghardaïa, Algérie (32°31’N – 3°37’E).Vol de flamants roses, Ouargla (24°00’N – 8°00’E).Végétation au creux des dunes, environs d’El-Oued, Algérie (33°25’N – 6°57’E).
Adolescents courant au milieu des sources thermales de Hammam Meskoutine, Algérie (36°26’ N – 7°16’ E).Djemila, Kabylie, Algérie (36°19’N – 5°42’E).Les monts du Hodna sous la neige, près de El Hammadia, Algérie (35°55’N - 4°47’E).
Plage du Shératon « Club des pins » près de Sidi Ferruch, Algérie (36°45’N - 2°52’E).




Barrage vert à Hassi Bahbah, Algérie (35°04’N – 3°01’E).

Le désert occupe 85 % du territoire algérien, soit 2 millions de kilomètres carrés au sud de l’Atlas saharien. Les 3 % de terres cultivables sont concentrés dans les plaines littorales du Nord. Pour les protéger de l’avancée du désert, un projet spectaculaire a vu le jour dans les années 1970 : le « barrage vert ». Cette gigantesque opération consistait à planter une bande forestière de 4 à 25 km de large sur 1 200 km de long, entre les frontières tunisienne et marocaine. Seuls 160 000 hectares des 3 millions prévus furent effectivement boisés entre 1974 et 1981. À Hassi Bahbah, située à 54 km au nord de Djelfa, la muraille d’arbres semble résister, mais nombre de secteurs sont aujourd’hui desséchés, troués par les coupes illicites de bois, ou ravagés par les chenilles processionnaires du pin. Faisant fi du conseil des agronomes, les militaires responsables du projet avaient en effet opté pour une plantation monospécifique de pins d’Alep. Depuis l’an 2000, engagé par la ratification de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (1994), le gouvernement souhaite à nouveau renforcer et étendre le « barrage vert » sur 3 millions d’hectares en améliorant et en diversifiant les plantations.

Si vous désirez acheter un tirage de YAB, visitez la galerie

DatsoGallery Multilingual
By Andrey Datso
Découvrez les autres travaux de  
Yann Arthus-Bertrand  
          

La totalité des photographies présentes sur ce site est à usage privé uniquement. Tous droits réservés Yann Arthus-Bertrand ©2016 yannarthusbertrand2.org