Menu Content/Inhalt
        Sélection par pays
        
(Actuellement 113 pays)

Document sans titre

La Casbah d’Alger, Algérie (36°45’ N – 3°01’ E).Campement touareg dans le désert, près de Djanet, Algérie (24°30’N - 9°30’E).Les monts du Hodna sous la neige, près de El Hammadia, Algérie (35°55’ N - 4°47’ E).
Forêt de pierres, Site de Jabbaren, Plateau du Tassili N’Ajjer, Algérie (24°28’N - 9°47’E).Grand Erg près de Djanet, Algérie (24°26’N - 09°25’E).Barrage vert à Hassi Bahbah, Algérie (35°04’N – 3°01’E).
Bidonvilles près d’Alger le long de l’Oued El Hamiz, Algérie (36°43’N - 3°14’E).Cultures dans la région de Aïn Touta, Aurès, Algérie (35°22’N – 5°52’E).Sépulture néolithique à enclos, au sud de Djanet, Tassili n’Ajjer, Algérie (24°26’N – 9°34’E).
Beni Izguen, vallée du M’Zab, Algérie (32°29’N – 3°40’E).El Atteuf, vallée du M’Zab, Algérie (32°27’ N – 3°44’ E).Irrigation près de l’oasis d’El-Oued, Algérie (33°22’N – 6°52’E).
Vallée de l’oued El Abiod, Algérie (35°05’N – 6°10’E).Récolte de pommes de terre près de l’Arba, Algérie (36°34’N – 3°08’E).Oasis de Timimoun, Algérie (34°02’N – 6°06’E).
Cigognes dans l’oasis Bordj Omar Driss, Algérie (28°09’ N - 6°51’ E).Oasis de Touggourt, Algérie (33°05’N - 06°05’E).Dunes après la pluie dans l’Erg d’Admer près de Djanet, Wilaya d’Illizi, Algérie ( 24°23’N - 9°23’E).
École à Ghardaïa, Algérie (32°31’N – 3°37’E).Vol de flamants roses, Ouargla (24°00’N – 8°00’E).Végétation au creux des dunes, environs d’El-Oued, Algérie (33°25’N – 6°57’E).
Adolescents courant au milieu des sources thermales de Hammam Meskoutine, Algérie (36°26’ N – 7°16’ E).Djemila, Kabylie, Algérie (36°19’N – 5°42’E).Les monts du Hodna sous la neige, près de El Hammadia, Algérie (35°55’N - 4°47’E).
Plage du Shératon « Club des pins » près de Sidi Ferruch, Algérie (36°45’N - 2°52’E).




Oasis de Timimoun, Algérie (34°02’N – 6°06’E).

Surnommée l’« oasis rouge » en référence à la couleur éclatante du sable et surtout de l’argile (toub) utilisée pour les constructions, Timimoun (15 000 habitants) est un ancien poste militaire français, point de contrôle du Grand Erg occidental, devenu un centre d’artisanat où sont tissées de belles tentures (burnous, voiles, tapis rouges et verts…). Comme pour toutes les oasis, c’est la présence de l’eau qui a motivé l’installation des hommes en ce lieu, au cœur du Sahara algérien. La mise en place d’un système hydraulique collectif a permis la création d’un village fortifié, le ksar, et d’une palmeraie. Le paysage de l’oasis offre un étagement de cultures à trois niveaux : le premier est celui des palmiers-dattiers qui peuvent atteindre 20 m de haut ; le deuxième correspond aux arbres fruitiers (olivier, figuier, grenadier, amandier…) ; enfin, à l’ombre de ces arbres, s’épanouissent les cultures maraîchères irriguées par un dense réseau de rigoles. Plongeant leurs racines profondément jusqu’aux nappes phréatiques, les plantes sont encerclées par des alvéoles de sable, que les hommes ne cessent de repousser pour empêcher l’ensablement des cultures.

Si vous désirez acheter un tirage de YAB, visitez la galerie

DatsoGallery Multilingual
By Andrey Datso
Découvrez les autres travaux de  
Yann Arthus-Bertrand  
          

La totalité des photographies présentes sur ce site est à usage privé uniquement. Tous droits réservés Yann Arthus-Bertrand ©2016 yannarthusbertrand2.org