Menu Content/Inhalt
        Sélection par pays
        
(Actuellement 113 pays)

Document sans titre

La Casbah d’Alger, Algérie (36°45’ N – 3°01’ E).Campement touareg dans le désert, près de Djanet, Algérie (24°30’N - 9°30’E).Les monts du Hodna sous la neige, près de El Hammadia, Algérie (35°55’ N - 4°47’ E).
Forêt de pierres, Site de Jabbaren, Plateau du Tassili N’Ajjer, Algérie (24°28’N - 9°47’E).Grand Erg près de Djanet, Algérie (24°26’N - 09°25’E).Barrage vert à Hassi Bahbah, Algérie (35°04’N – 3°01’E).
Bidonvilles près d’Alger le long de l’Oued El Hamiz, Algérie (36°43’N - 3°14’E).Cultures dans la région de Aïn Touta, Aurès, Algérie (35°22’N – 5°52’E).Sépulture néolithique à enclos, au sud de Djanet, Tassili n’Ajjer, Algérie (24°26’N – 9°34’E).
Beni Izguen, vallée du M’Zab, Algérie (32°29’N – 3°40’E).El Atteuf, vallée du M’Zab, Algérie (32°27’ N – 3°44’ E).Irrigation près de l’oasis d’El-Oued, Algérie (33°22’N – 6°52’E).
Vallée de l’oued El Abiod, Algérie (35°05’N – 6°10’E).Récolte de pommes de terre près de l’Arba, Algérie (36°34’N – 3°08’E).Oasis de Timimoun, Algérie (34°02’N – 6°06’E).
Cigognes dans l’oasis Bordj Omar Driss, Algérie (28°09’ N - 6°51’ E).Oasis de Touggourt, Algérie (33°05’N - 06°05’E).Dunes après la pluie dans l’Erg d’Admer près de Djanet, Wilaya d’Illizi, Algérie ( 24°23’N - 9°23’E).
École à Ghardaïa, Algérie (32°31’N – 3°37’E).Vol de flamants roses, Ouargla (24°00’N – 8°00’E).Végétation au creux des dunes, environs d’El-Oued, Algérie (33°25’N – 6°57’E).
Adolescents courant au milieu des sources thermales de Hammam Meskoutine, Algérie (36°26’ N – 7°16’ E).Djemila, Kabylie, Algérie (36°19’N – 5°42’E).Les monts du Hodna sous la neige, près de El Hammadia, Algérie (35°55’N - 4°47’E).
Plage du Shératon « Club des pins » près de Sidi Ferruch, Algérie (36°45’N - 2°52’E).




Cigognes dans l’oasis Bordj Omar Driss, Algérie (28°09’ N - 6°51’ E).

Contrairement à d’autres oiseaux migrateurs, les cigognes s’arrêtent chaque soir pour s’alimenter et se reposer. Ceci explique leur présence près de points d’eau au sud d’Hassi Messaoud au Sahara. Elles font escale et trouvent refuge dans ces oasis avant de continuer leur long périple. Elles quittent l’Europe au mois d’août avant la mauvaise saison pour rejoindre les pays chauds d’Afrique. Les juvéniles y restent trois ans et parvenus à maturité sexuelle, quittent l’Afrique pour rejoindre leur région d’origine. Les cigognes adultes, quant à elles reviennent en Europe à chaque printemps. Le but de cette migration est essentiellement alimentaire parce qu’aux latitudes tempérées, la nourriture est moins abondante en hiver. Chaque jour, elles peuvent parcourir près de 400 kilomètres, à l’aide de courants d'air ascendants. Ces échassiers sont protégés en Europe, mais s’agissant d’un oiseau migrateur, la conservation de l’espèce nécessite qu’ils soient également protégés pendant leur hivernage en Afrique. Des organisations de protection de la nature, des autorités et des chercheurs de pays européens et africains travaillent ensemble notamment avec l’association SOS-cigogne qui suit grâce aux satellites les déplacements de cigognes.

Si vous désirez acheter un tirage de YAB, visitez la galerie

DatsoGallery Multilingual
By Andrey Datso
Découvrez les autres travaux de  
Yann Arthus-Bertrand  
          

La totalité des photographies présentes sur ce site est à usage privé uniquement. Tous droits réservés Yann Arthus-Bertrand ©2017 yannarthusbertrand2.org