Menu Content/Inhalt
        Sélection par pays
        
(Actuellement 113 pays)

Document sans titre

Delta et rivi?re de p?trole dans le d?sert, Tunisie (34°00’N - 9°00’E).Oasis de Kebili, Nefzaoua, Tunisie (33°42’N - 8°58’E).Lagune sur l’?le de Djerba, Gouvernorat de M?denine, Tunisie (33°42’N - 10°59’E).
P?che traditionnelle au large du golfe de Gab?s, Tunisie (34°40’N - 11°10’E).Troupeau de moutons dans un champ, Tunisie (36°21’N - 10°08’E).Nouvelles plantations d’oliviers, gouvernorat de Zaghouan, Tunisie (36°24’N - 10°23’E).
Agriculture pr?s de la ville de Hammamet, gouvernorat de Nabeul, Tunisie (36°24’N - 10°37’E).Champ sur les collines de la vall?e de Ksar, gouvernorat de Tataouine, Tunisie (33°08’N - 11°25’E).El-Jem, Gouvernorat de Mahdia, Tunisie (35°18’N - 10°43’E).
Cimeti?re am?ricain de Tunis, Tunisie (36°52’N - 10°20’E).March? ? Kasserine, Tunisie (35°00’N – 8°45’E).Femme dans un champ, Tunisie (34°00’N – 9°00’E).
Vall?e des Ksour, entre Matmata et Tataouine, Gouvernorat de Tataouine, Tunisie (33°00’N - 10°15’E).Marabouts dans le Jebel Krefane, gouvernoratde Tozeur, Tunisie (33°55’N - 8°08’E).Habitations troglodytiques de la cit? de Matmata, Gouvernorat de Gab?s, Tunisie (33°33’N - 9°58’E).




Troupeau de moutons dans un champ, Tunisie (36°21’N - 10°08’E).

En Tunisie, un tiers de la population active se consacre encore à l’agriculture. L’élevage des moutons y tient une place importante, avec un cheptel moyen de quelque 7 millions de têtes. La viande de mouton reste la plus consommée et la plus appréciée par la population. Le Nord concentre 32 % de l’élevage dans les gouvernorats d’El Kef (où prédomine la rotation blé-jachère) et de Béja. Au centre et au sud du pays, ce sont essentiellement les gouvernorats de Kasserine, Kairouan et Sidi Bouzid qui pratiquent cette activité. L’élevage y reste extensif sur les maigres pâturages de steppes et les rendements sont faibles, aggravés par la sécheresse et les maladies du bétail. L’État investit dans la création de réserves d’eau pour les périodes sèches mais il y perd globalement de l’argent. Il est confronté au même dilemme que les Anglais à la fin du XVIIIe siècle : subventionner leurs cultures de blé ou bien leur industrie dont la production permettait d’acheter le blé polonais. Les Tunisiens, comme autrefois les Anglais, abandonneront sans doute leurs moutons car le marché de la nourriture se mondialise rapidement.

Si vous désirez acheter un tirage de YAB, visitez la galerie

DatsoGallery Multilingual
By Andrey Datso
Découvrez les autres travaux de  
Yann Arthus-Bertrand  
          

La totalité des photographies présentes sur ce site est à usage privé uniquement. Tous droits réservés Yann Arthus-Bertrand ©2017 yannarthusbertrand2.org