Menu Content/Inhalt
        Sélection par pays
        
(Actuellement 113 pays)

Document sans titre

Parc éolien offshore de Middelgrunden, au large de Copenhague, Danemark (55°41’ N - 12°40’ E).Lotissements à Brøndby, banlieue de Copenhague, Seeland, Danemark (55°34’ N - 12°23’ E). Usine de production d’énergie à Hvidovre sur la mer Baltique, Danemark (55°39’ N - 12°29’ E).
 Maison flottante du quartier de Christianshavn (Christiania) au Danemark (55°40’ N - 12°35’ E).Exploitation céréalière à l’est de Kalundborg sur l’île de Själland, Danemark (51°41’ N - 11°06’ E).




Parc éolien offshore de Middelgrunden, au large de Copenhague, Danemark (55°41’ N - 12°40’ E).

 C’est dans le détroit de l’Øresund, qui sépare le Danemark de la Suède, à 2 km à l’est du port de Copenhague, par 3 à 5 m de fond, que s’élève depuis fin 2000 ce parc éolien, l’un des plus grands parcs offshore danois construits jusqu’ici. Ses vingt aérogénérateurs, munis d’un rotor de 76 m de diamètre juché à 64 m au-dessus de l’eau, dessinent un arc de 3,4 km. Avec 40 MW de puissance, ce parc produit 89 millions de kWh par an (environ 3 % de la consommation d’électricité de la ville). En 2025, le Danemark entend satisfaire 50 % de ses besoins en électricité au moyen de l’énergie du vent, contre 21 % actuellement. Si les énergies renouvelables ne constituaient que 13,3 % de l’énergie primaire utilisée et 19,5 % de l’électricité produite dans le monde en 2009, leurs avantages écologiques suscitent un intérêt considérable. Grâce aux progrès techniques, qui ont considérablement réduit les nuisances sonores des éoliennes, les réticences s’estompent. Et avec 200 000 MW de capacité installée, et près de 29 % de croissance annuelle en moyenne sur les dix dernières années, la filière éolienne a pris son essor.

Si vous désirez acheter un tirage de YAB, visitez la galerie

DatsoGallery Multilingual
By Andrey Datso
Découvrez les autres travaux de  
Yann Arthus-Bertrand  
          

La totalité des photographies présentes sur ce site est à usage privé uniquement. Tous droits réservés Yann Arthus-Bertrand ©2016 yannarthusbertrand2.org